samedi 24 juin 2017

Interview de Robert Pattinson avec le magazine italien Io Donna

A l'occasion de la sortie de The Lost City of Z en Italie, le magazine italien a publié une nouvelle interview de Robert. Il semblerait qu'elle date du festival de Cannes, on a déjà pu lire certaines réponses dans d'autres interviews, mais certaines parties sont nouvelles et d'autres semblent toutefois à prendre avec précaution (notamment la partie sur Twitter et la dernière question...)


Traduction

Robert Pattinson, "Pour Good Time je vivais dans un sous-sol et je mangeais du thon en conserve."
Dans son dernier film, il joue un criminel qui s'attaque à une banque. Pour entrer dans la peau du personnage il a vraiment vécu dans un sous-sol à New York. Il avait déjà connu cela : durant "Twilight" lorsqu'il se barricadait dans un hôtel pour échapper aux fans enragés...

Ma première rencontre avec Robert Pattinson a eu lieu à l'automne 2008 : A l'occasion de la sortie du premier épisode de Twilight, la saga de Stephenie Meyer qui est devenue, peu de temps après, un phénomène mondial qui a transformé ses trois personnages principaux - Robert, Kristen Stewart et Taylor Lautner - en célébrités. 

Nos rencontres se sont répétées à la sortie de chaque nouveau chapitre : il était évident que pour Pattinson, dans sa vingtaine, le poids de la célébrité et du succès s'est avéré insupportable. Il vivait terré dans un hôtel ou barricadé derrière des murs de gardes du corps. Aujourd'hui, il se rappelle cette expérience comme une descente aux enfers : celui qui aspirait à être un acteur sérieux (suivant la méthode Stanislavski) est à la place devenu une idole, poursuivi par des millions d'adolescents. Une image qui, depuis lors, il est déterminé à changer, méthodiquement. Il a quitté Los Angeles et est retourné vivre à Londres. Il a refusé des offres de films commerciaux, tourne à la place des œuvres indépendantes et les personnages sont à des années-lumières du héros de Twilight. 

Aujourd'hui, Robert Pattinson, avec ses deux derniers films, The Lost City of Z et Good Time, a conquis les critiques. Dans ce dernier film, réalisé par les frères Josh et Benny Safdie (en compétition au dernier festival de Cannes) Pattinson est Constantine Nikas, un braqueur de banque désespéré. "Il est un acteur au sommet de sa carrière" a déclaré Variety. "Une performance forte et charismatique" pour le Guardian. 

A 31 ans, Pattinson semble plus serein et heureux. Avec nous, il parvient même à sourire quand vient l'inévitable question Kristen Stewart, sa partenaire à la vie et à l'écran à l'époque de Twilight. Peut-être que c'est parce qu'il est depuis plus de 2 ans avec la chanteuse FKA Twigs avec qui il vit à Londres. 

Encore un personnage qui souffre, ce serait fatiguant si c'était le genre d'acteur qui rapporte du travail à la maison...
R : Dans le cas de Good Time, oui, car nous tournions 16 à 17h par jour, je me suis complètement plongé dans cette réalité. J'étais obsédé, tout comme Josh (Safdie, co-star et co-réalisateur, ndlr). De vivre isolé a aidé à créer le personnage. 

Il vivait seul ?
Oui, dans un sous-sol à Harlem durant tous le processus sans jamais ouvrir les rideaux ou changer les draps - dormant habillé. Il y avait une femme qui vivait à l'étage et qui essayait de comprendre ce qui se passait (rires). Elle pensait que j'étais un cas pathologique, qui arrivait et partait à des heures indues et je vivais dans la solitude absolue : Je suis le monstre qui vivait dans son sous-sol. 

On ne l'a pas reconnu ?
Non, je ne sortais pas, même pour dîner. J'ai mangé du thon en conserve durant 2 mois, qui sait quel taux de mercure j'ai dans le sang maintenant ! Je vivais exclusivement de thon, de sauce piquante et de capsules Nespresso. 

Les réactions des critiques à Cannes trahissent une certaine incrédulité : "Robert Pattinson, l'idole des jeunes est un véritable acteur..." Est-ce que cela vous a surpris ?
Pour moi, c'est surtout le fait que j'ai été considéré pendant des années comme un tombeur. Je suis stupéfait, vraiment. 

La faute à Twilight. 
Avant le tournage de ce film je n'ai jamais eu le rôle du "beau garçon" : j'étais juste un type longiligne. Ensuite, j'ai obtenu le rôle d'Edward et cela a soudainement déclenché une série de réactions étranges et où que vous soyez, vous vous retrouvez devant des gens obsédés par votre personnage, qui continue de répéter combien vous êtes beau... Même en marchant dans la rue en ayant l'air en désordre, ridé et fatigué ! Et si vous y pensez, on parle encore de cela aujourd'hui...

Comment éviter ces fans, qui sont encore des millions ?
En fait, je n'y pense pas vraiment, je vis à Londres et il n'y a pas de problème. Ces dernières années, la nature de la popularité a changé de façon spectaculaire. Même à Los Angeles, il n'y a pas de paparazzis partout comme avant : les gens prennent des photos et les postent sur Instagram. Les magazines à potins se vendent beaucoup moins, ils vont tous sur Internet et comme cela n'amasse plus d'argent, l'histoire se termine. C'est étonnant en y pensant !

Il a choisi des projets risqués ces dernières années. Est-il aussi aventureux dans sa vie personnelle ?
Pas vraiment, je suis obsessionnelle dans mon travail et je rends fou les gens autour de moi. Je suis toujours à la recherche de nouveaux projets sous-estimés, de cinéastes de talent et mal compris : j'aime l'idée de travailler avec eux plutôt qu'avec des réalisateurs déjà établis. La seule chose que je suis sur Twitter sont des critiques de films. 

Quel projet retient son attention aujourd'hui ?
J'essaye de porter à l'écran l'histoire du groupe musical 'The Band' et la relation du pianiste Richard Manuel, avec son trafiquant de drogue au cours de la période où il a composé l'album Music from Big Pink. J'aime le scénario qu'a écrit Jez Butterworth il y a 7 ans et j'essaie de faire en sorte qu'il voit le jour. J'aime l'idée qu'un groupe a composé des chansons extraordinaires avant d'avoir 22 ou 23 ans. 


Traduction : Sabine@therpattzrobertpattinson.blogspot.fr

vendredi 23 juin 2017

Nouvelles photos de Robert Pattinson à la première de la pièce "1984" à New York - Le 22 Juin 2017

Hier soir, Robert s'est rendu à la soirée organisée pour la première de la pièce de théâtre "1984" à Broadway, dans laquelle joue son ami Tom Sturridge :




Update : ajout des photos sans tag :

RR0j.th.jpg RR0D.th.jpg RR02.th.jpg

Source

jeudi 22 juin 2017

Olivier Assayas parle d'Idol's Eye avec Now Toronto

Dans une récente interview avec le site Now Toronto, le réalisateur français, Olivier Assayas, revient sur le statut actuel du film et sur ses chances de le réaliser un jour !


Traduction

Il y a quelques années, vous étiez sur le point de tourner Idol's Eye avec un financement américain, à Toronto, mais le financement est tombé à l'eau. Quel est le statut de ce film ?

La situation sur ce film est en cours depuis un moment. En un mot, c'est un scénario que j'ai écrit basé sur l'histoire de vrais crimes qui se sont déroulés à Chicago à la fin des années 70. Le film était financé et nous étions prêt à tourner, mais la veille du tournage nous avons perdu notre financement américain. C'était un cauchemar. Cela n'arrive jamais. Vous pouvez perdre votre financement, mais d'ordinaire vous le perdez un mois ou deux avant le tournage - pas la veille. 

A ce stade, nous avons résolu les problèmes les plus complexes, maintenant il est à nouveau faisable, mais ce ne sera certainement pas mon prochain film. Ce n'est pas encore fait, mais il est possible qu'il se fasse. 

Pourquoi vouliez-vous tourner à Toronto ?

Malheureusement c'est très basique. Chicago est beaucoup plus cher. De plus, j'ai déjà tourné à Toronto pour Clean donc j'y ai des amis et des membres de l'équipe technique. L'ambiance de Toronto m'est familière - c'est une ville très cinématographique. Nous avons trouvé toutes les locations dont nous avions besoin entre Toronto et Hamilton qui pourraient ressembler à Chicago à la fin des années 70. 

Le film mettra en avant Sylvester Stallone, ainsi que Robert Pattinson et Rachel Weisz. Qu'aimez-vous à propos de Stallone ?

Je suis un grand fan - que puis-je dire ? Je trouvais que Rocky était plutôt génial, de même que les suites. Je l'aime en tant que réalisateur. Je me souviens d'avoir vu Paradise Alley, son premier film, à la fin des années 70 et c'est un personnage très original dans le monde du cinéma. Il a quelque chose de très puissant. Pour ce film, nous avions besoin d'un personnage très puissant pour incarner Tony Accardo, un célèbre chef de la Mafia. Je trouvais que Stallone était parfait. J'aime vraiment bien ce gars et j'ai apprécié nos rencontres. 


Traduction : Sabine@therpattzrobertpattinson.blogspot.fr

mardi 20 juin 2017

Rob dans ma télé : Diffusion de Bel Ami ce soir sur Chérie 25

Si vous avez envie de passer la soirée avec Georges Duroy et ses femmes, la chaîne Chérie 25 diffuse ce soir à 20h55 'Bel Ami'



Bon film !

lundi 19 juin 2017

Nouvelles/Anciennes photos de Robert Pattinson lors du festival de Cannes 2017

De retour à l'hôtel après la projection de 'Your never really here' - le 27 Mai 

 photo 8_zpsxy0nygmf.jpg  photo 5_zpsqt2h4vbg.jpg  photo 7_zpsd2lo3smy.jpg  photo 6_zpsy52ma4jj.jpg  photo 4_zpspwvk6ov2.jpg  photo 1_zpstaqoljhm.jpg  photo 3_zpsana6s5w8.jpg

Dans l'après-midi du 27 mai :

 photo 34797471621_0ed2ef4a77_k_zpsxmoogteg.jpg  photo 34086130884_b52fd33112_k_zpspvncbm4z.jpg

Lors du Photocall de Good Time :
 photo 34878149006_1f0f3e9e3b_o_zps66frbxi6.jpg  photo DCmt_CAW0AAaNOd_zpseiipjqus.jpg

Source Via Source Source Via Source

Projection de Good Time en avant-première à Nantes le 30 juin !

Pour l'édition 2017 du festival So Film Summer Camp qui se déroule du 28 juin au 2 juillet à Nantes, les Nantais auront la chance de pouvoir découvrir Good Time en avant-première !

Le film sera diffusé au cinéma Katorza le vendredi 30 Juin à 22h30 !



Pour plus d'infos rendez-vous sur le site du festival : sofilm-festival.fr ou sur leur page facebook : facebook.com/SofilmFestival

dimanche 18 juin 2017

Josh Safdie parle de ce qui pousse Robert Pattinson à choisir ses rôles

Dans une interview avec le magazine Filmmaker (dont les frères safdie font la couverture), Josh Safdie discute de ce qui pousse Robert à choisir des rôles dans des films indépendants.


Traduction
 "Il n'a pas besoin d'argent - ce qu'il cherche est bien plus existentiel et il est proche de Connie de ce point de vue là. Il s'est senti emprisonné et il ne pouvait pas être libre à cause des trucs Twilight. C'est pourquoi il prend ces décisions intéressantes. Il veut comprendre ce qui le fait jouer. Il veut se perdre. Donc pour le rôle de Connie il nous a donné 4 mois pour développer le personnage. Il voyageait à New York pour rencontrer des gens, allait dans des prisons dans la peau du personnage."

 Via & Via

Traduction : Sabine@therpattzrobertpattinson.blogspot.fr

samedi 17 juin 2017

Nouvel extrait de l'interview vidéo de Robert Pattinson avec Associated Press

Cette fois-ci il est question de son enfance, de ses soeurs...



Traduction :

Robert : "Je me rappelle que lors d'un 1er avril, quand je devais avoir 18 ans, mes sœurs m'ont dit que ma mère était enceinte et quand j'ai découvert que ce n'était pas vrai cela a été une des expériences les plus dévastatrices de ma vie. Peut-être que c'est ce qui m'a attiré chez Connie. Chaque fois que je pense au fait d'avoir un petit-frère, je pense au fait d'avoir un animal de compagnie, notre relation ressemble un peu à ça .
J'étais assez protecteur envers elles (ses sœurs). Quand nous grandissions elles étaient... je veux dire, elles sont toutes les deux plus âgées que moi et sont proches niveau âge et j'étais un enfant assez rêveur, mais oui, j'étais très proche d'elles."

Benny : La relation avec son frère était une des seules choses à laquelle il pouvait se raccrocher quand il était plus jeune, ils ont connu une période où chacun cherchait sa voix de son côté, mais cette période a été de courte durée et ça les a rapproché. 
Josh : Il y a certaines choses dont il ne parle et ne fait qu'avec son frère et une de ses choses est de réaliser un film. 

Merci à @socalmom2four pour le lien !

Projection de Good Time en avant-première à Paris le Vendredi 7 Juillet !

Pour la 2ème année, les Cinémas Indépendants Parisiens (CIP) organisent en juillet l’événement "Avant-premières", durant lequel 32 films inédits sont projetés.  Les parisiens auront une nouvelle fois l'occasion de revoir Good Time avant sa sortie officielle le 13 septembre ! 

Le film sera projeté le Vendredi 7 juillet à 20h au cinéma Majestic Bastille dans le 11ème arrondissement (pour plus d'infos sur le cinéma : par ici / pour plus d'infos sur l'événement : par là). Le tarif de la séance est à 5€ pour tous. 

jeudi 15 juin 2017

Nouvelle interview de Robert Pattinson dans le magazine 'Les Cahiers du Cinéma'


 photo RPWWCDCPage2_zps19cr3sa1.jpg  photo RPWWCDCPage3_zpshumcqkfp.jpg  photo RPWWCDCPage4_zpszlx5xpbi.jpg  photo RPWWCDCPage5_zpsonlkyzwz.jpg  photo RPWWCDCPage6_zpsbzwtb0xo.jpg

Merci à robertpattinsonworldwide.com pour les scans !

Nouvelles photos de Robert à Los Angeles - Le 14 Juin 2017

La date de sortie de Good Time dans les salles françaises avancée au 13 septembre ?

Après une première date fixée au 20 septembre, puis finalement repoussée le 11 octobre, voici que la date de sortie de Good Time chez nous est à nouveau avancée au 13 septembre si on en croit le site Télérama Vodkaster :



Update : Sur son site internet, le distributeur du film, Ad Vitam, confirme la nouvelle date !



C'est toujours plus agréable quand les changements de dates vont dans ce sens !

Source Merci à @sallyvg pour l'info !

samedi 10 juin 2017

Nouvelle photo de Robert Pattinson au Musée Tate Modern à Londres - Le 5 Juin 2017


Source Via

Robert Pattinson explique pourquoi il admire les films de Claire Denis

Le New York Times a interviewé des acteurs et réalisateurs pour commenter les 25 meilleurs films du 21ème siècle selon eux. Pour parler du film "White Material" de la réalisatrice Claire Denis, le New York Times a posé quelques questions à Robert : 


Traduction de l'interview :

Cela se passe dans un pays africain sans nom où Maria - jouée par une transcendante Isabelle Huppert - lutte pour tenir la plantation de café de sa famille en plein milieu d'une guerre civile qui s'intensifie. 
Une histoire fracturée sur l'amour, la force, le coût du patrimoine blanc et les ravages persistants du post-colonialisme, 'White Material' retrouve à nouveau la brillante réalisatrice française en Afrique, où elle a passé une grande partie de son enfance dans des pays francophones. Ici, l'acteur Robert Pattinson, un admirateur de "White Material" et de Mme Denis, a répondu à quelques questions par e-mail posé par Manohla Dargis. 

Comment avez-vous découvert les films de Claire Denis ?
J'ai vu "White Material" il y a 7 ans et elle est immédiatement devenu ma favorite.

Qu'est-ce qui vous attire spécifiquement dans son travail ?
En regardant les performances dans ses films, vous pouvez simplement ressentir la liberté qu'elle donne à ses acteurs. Elle crée un monde entier pour eux. Et je trouve que d'avoir des paramètres aussi larges pour capturer les choses signifie que ses films peuvent se construire à partir d'une énorme quantité de détails plutôt que sur une narration restreinte. Ses films ressemblent à des vagues qui forment et se brisent. 

Qu'apporte Isabelle Huppert au personnage de Maria Vial ?
Elle joue un personnage qui semble vivre fermement dans sa foi et son imagination et est pourtant encore tellement humain, accessible et brut. 

Est-ce qu'Isabelle Hupper est la meilleure actrice de nos jours ?
C'est difficile de penser à quelqu'un de meilleure. 

You can read the english version at the Source / Via

Traduction : Sabine@therpattzrobertpattinson.blogspot.fr

Nouveaux Portraits de Robert Pattinson lors du festival de Cannes par Victoria Stevens

La photographe Victoria Stevens a réalisé ce beau portrait de Robert pour le New York Times (vous pouvez également retrouver un portrait des frères Safdie Ici


Update : Ajout des deux portraits désormais sans tag :

 photo 19120292_1883252888579588_3634509138144264192_n_zpsrzaf4wzz.jpg  photo DB4rhTqXoAIu4BJ_zpsqtstnxjw.jpg

Source Via / Source et Merci à posh /

vendredi 9 juin 2017

Nouveau portrait de Robert Pattinson lors du festival de Cannes par le photographe Damon Baker

Robert a posé devant l'appareil du photographe Damon Baker lors de l'after party de Good Time au Festival de Cannes


Cette photo est également apparue dans le dernier numéro du magazine Madame Figaro : 

 photo DB1v53SXkAIL4iN_zpse2js3gyu.jpg

Scan Via

jeudi 8 juin 2017

Le premier single de la Bande Originale de Good Time désormais disponible à l'écoute

Oneohtrix Point Never a diffusé sur son site internet l'intégralité de la chanson 'The Pure and the Damned' interprétée par Iggy Pop que l'on peut entendre dans la bande annonce de Good Time :

La chanson a été composée pour la scène de clôture du film et les paroles ont été écrites par Iggy Pop 





Les titres des 13 chansons composant la bande originale ont également été dévoilées :

01 Good Time
02 Bail Bonds
03 6th Floor
04 Hospital Escape / Access-A-Ride
05 Ray Wakes Up
06 Entry To White Castle
07 Flashback
08 Adventurers
09 Romance Apocalypse
10 The Acid Hits
11 Leaving The Park
12 Connie
13 The Pure and the Damned [ft. Iggy Pop]

Source Via / Source Via